LE LABRADOR

LAB

Le labrador est "ma" race de prédilection c'est pourquoi je lui consacre cette mini rubrique très succincte car les revues, livres et autres vidéos ne manquent pas. Je me base sur mon humble expérience pour vous donner mes coups de grâce et mes infimes coups de gueule !

HISTOIRE BREVE

Les races de chiens sont réparties par groupe, le retriever du labrador appartient au 8ème groupe FCI (Fédération Cynophilie Internationale) qui correspond aux chiens leveurs de gibiers, rapporteurs et chiens d'eau. Il est du Gundog group en Angleterre et du Sporting group aux Etats-Unis. Le qualificatif retriever indique que ce chien a été sélectionné pour ses aptitudes au rapport. Par nature (origine) il est donc un chasseur.

Le labrador était autrefois appelé terre-neuve de Saint John's capitale de l'île dont il est originaire mais se sont les Anglais qui ont façonné la race telle que nous la connaissons aujourd'hui. D'ailleurs, il est le seul de la famille des retrievers a avoir été sélectionné en terre britannique sans aucun croisement de races.

C'est le Comte de Malmesbury qui commença une sélection en Angleterre en 1822 attribuant au labrador son "gêne" de rapporteur (retriever) de gibiers.

Le Kennel Club, sorte de Retriever Club Anglais, le reconnut en 1903.

Naissance du Retriever Club de France (club de race), en 1911 
RCF

C'est en 1919 que Banchory Bolo fut sacré champion de beauté et de field-trial (activité de chasse).

En 1932 et 1933 Ch Bramshaw Bob, toujours de l'affixe Banchory de la Comtesse Lorna Howe, fut best in show (record inégalé), à Crufts, la plus prestigieuse des expositions.

PORTRAIT

On distingue le labrador sous trois couleurs, le jaune, le chocolat, la plus appréciée des puristes reste le noir. Le coloris chocolat a été crée il y a quelques années et je fais parti de ceux qui ne lui prête pas d'intérêt particulier bien qu'il rencontre un très fort succès en France et qu'il soit très populaire aux USA. Il s'est dit pendant longtemps qu'officieusement il aurait été crée par une retrempe de chesapeake américains, ce qui expliquait non seulement les différences de types et d'expression par rapport aux jaunes et noirs mais également les nuances de caractère. Certains ont niés ces propos et prétendent que le terre neuve ayant une déclinaison de marron, le labrador originaire des mêmes terres en aurait également. Pas de polémique, chacun appréciera ! En ce qui me concerne, c'est only black, the original ! Parce que le chocolat je ne l'aime qu'en ballotin. Finalement ce doit être aussi une histoire de goût et c'est bien connu, les goûts et les couleurs... A ce propos, les coloris varient dans la gamme par exemple le jaune va du crème claire au roux renard. Il existe des couleurs pures comme des porteurs de couleurs mais la robe doit être uniforme (seule une étoile est permise au poitrail). 

Le labrador est un chien très élégant. Très populaire car il est beau, sociable, doux et affectueux, c'est un grand comique, donc, bourré d'humour et cela va s'en dire un joueur qui adore l'eau et la compagnie des enfants quand ces derniers ne sont pas des monstres, ce qui échappe malheureusement à certains parents .

Le labrador est hélas victime de son succès. C'est un chien tellement "facile" que certains mal-éleveurs (Ah ! Oui ! J'invente des mots aussi), peu scrupuleux, ont reproduits en masse pour répondre à une grande demande du public entraînant de sérieux problèmes. Heureusement les éleveurs de qualité existent !

Le labrador est un chien d'exception, doué de nature car il est malléable et obéissant doté d'une vue et d'un flair exceptionnels. Chien de chasse, d'assistance (guide d'aveugle, aide à la personne handicapée), de field-trial (épreuve de travail en campagne), de recherche utilitaire (catastrophes, avalanches...), de cavage (recherche de truffes), de pistage (épreuve de travail au nez), d'agility (parcours d'obstacles), d'obéissance (concours d'exercices imposés d'obéissance pure) et j'en oublie. Vous constatez qu'il est loin d'être le chien de canapé que l'on caricature si souvent.

Ses traits caractéristiques sont une tête très large, des yeux noisettes qui le rendent irrésistible, une poitrine ample, des pattes imposantes, un fouet (queue) épais et gai, un poils uniforme et dense. Personnellement j'adoreeeee (j'insiste vous avez vu ?) voir une petite ondulation sur le dos d'un labrador, légère mais bien là.

Selon moi, le meilleur élevage de France c'est Tintagel Winds Labradors, et, cela n'engage que moi. C'est la pionnière et une pionnière qui dure dans le temps. Je vous invite, si vous le souhaitez, à visiter son site pour vous faire votre propre opinion : 

 

Toujours selon moi, TWL c'est la garantie d'un élevage de taille humaine, peu de production mais beaucoup de qualité, c'est une sélection rigoureuse, c'est une quantité de champions à vous couper le souffle, se sont des chiens primés au travail et en beauté, c'est une présence à l'échelle mondiale mais c'est avant tout, l'ardeur d'une femme, Felicity Leith-Ross, au service du labrador. Felicity par sa VRAIE passion et par son travail a forgé son expérience et sa réputation, elle mériterait une médaille pour sa sélection et je pèse mes mots ! A défaut d'être canonisée ... Je plai...san...te ! Avoir un palmarès pareil ça laisse rêveur... Vous voulez un labrador beau et bon, aussi efficace sur le ring que dans les fields, vous êtes à la bonne adresse et curieusement, elle a réussie, elle, à faire un labrador qui ressemble à un labrador, qui a le caractère du labrador, qui chasse comme un labrador, qui nage comme un labrador et qui est équilibré comme un labrador. En 2007 elle est tout de même 2ème à Crufts sur 522 labradors... Aux propriétaires ensuite de ne pas gâcher les potentiels... Si vous avez l'esprit TWL alors vous comprendrez quelle femme unique est Felicity.

Et puis maintenant vous pouvez également compter sur Kira from UK :

Trouver un élevage de qualité en France c'est tout à fait possible et c'est en plus la garantie d'avoir un chien équilibré. La sélection est très importante mais d'autres facteurs sont indispensables dans le développement du chien. Tout d'abord dans le ventre de sa mère car cette dernière transmet son stress, les conditions de vie de celle-ci sont donc essentielles tout comme la qualité des soins qu'elle reçoit ainsi qu'une nourriture d'excellence. La mère doit être avec ses petits car c'est elle qui stimule leurs systèmes nerveux pendant les premières semaines. Plus tard les chiots commenceront à explorer le monde qui les entoure et joueront entre frères et soeurs. Vers un mois les chiots ont des dents, ils découvrent la morsure dans le jeu et si les cris sont trop virulents la mère peut intervenir. La présence maternelle est donc indispensable pour réguler, tempérer et/ou corriger, se sont les prémices de l'auto-contrôle. Vient ensuite la socialisation du chiot, période pendant laquelle il doit connaître un maximum de situations POSITIVES, rencontres d'enfants, de personnes différentes, de bruits divers et variés. Puis à vous de faire le job de l'éducation en école du chiot adaptée, pas n'importe quoi, dès le plus jeune âge.

CARACTERE

En ce qui me concerne le labrador est le chien parfait, pourvu d'une sensibilité et d'une intelligence supérieures à la moyenne. Il est beau, équilibré, gentil, obéissant, et rustique. Il ne demande pas d'entretien astreignant, un coup de brosse régulier et le tour est joué. Contrairement aux idées reçues du "gros veau" c'est un chien charpenté et musclé, vif et actif.

Un défaut ? Voyons, il faut que je vous en trouve un sinon vous diriez que je suis une fan peu objective et sachant que je suis l'heureuse propriétaire du labrador le plus beau du monde l'objectivité, ça me connaît ! Je disais, un défaut. Ah ! Oui ! Il manque totalement de maturité, n'espérez donc pas le voir se calmer avant l'âge de 3 et parfois même 4 ans ! A 10 ans il vous rapportera encore une chaussure qu'il aura dénichée en se tortillant comme un vers avec un air totalement enjoué et décontracté, genre, "c'est pas moi, c'est la chaussure qui s'est jetée dans ma gueule " .

L'éducation du labrador doit être précoce tout comme la socialisation et le maître doit faire preuve d'une grande patience, car, si le labrador est par nature un chien sympathique il a besoin, comme tous ses autres congénères, d'une bonne éducation. Le labrador a été sélectionné pour s'adapter aux situations de chasse et surtout dans la récupération du gibier tiré notamment en milieu humide. Il est donc tout à fait normal que votre chiot ET/OU adulte vous rapporte tout ce qu'il trouve et qu'il patauge dans la seule flaque nauséabonde et boueuse qu'il y ait à 30 km à la ronde, ce qui n'est pas du tout un défaut pour moi , il suffit d'être prévoyant. Et puis ne perdons pas de vue que le labrador est d'origine un excellent nageur et un rapporteur hors normes, il n'est d'ailleurs pas le meilleur en chasse de gibiers d'eau pour rien !

Le labrador ne supporte pas la solitude et ne se contente pas de deux sorties d'un quart d'heure par jour. Il a besoin d'espace, de présence, de faire du sport, de jouer et que l'on respecte ses périodes de repos. Il adore une vie réglée comme du papier à musique mais s'adapte facilement aux changements. Si vous ne pouvez pas lui offrir cela, n'achetez pas un labrador mais la petite console avec le labrador virtuel .

SANTE

Le labrador est un chien robuste à la santé de fer mais il ne faut pas perdre de vue qu'un chiot labrador fait en moyenne 400 g à la naissance pour environ 28/30 kg à 6 mois !! Attention donc aux dysplasies des hanches et des coudes, génétiques, soit, (donc transmissibles) mais dont l'influence des facteurs environnementaux ne seraient pas négligeables pour autant. Les dysplasies, en résumé, se traduisent par une usure prématurée des surfaces articulaires, se sont des anomalies de développement de la hanche pour la dysplasie coxo-fémorale ou de l'articulation homonyme pour les dysplasies des coudes. Les symptômes sont variables selon la gravité des cas et leur apparition peut être progressive (réticence du chien à courir, boiterie "à froid", lever difficile, douleurs...).

Il apparaît relativement lucide de ne pas faire d'exercices violents ou prolongés pendant la croissance, d'éviter la montée et la descente intempestives des escaliers et de surveiller la surcharge pondérale du chiot. Cela ne signifie surtout pas que votre labrador doit être sédentaire mais à vous d'être vigilant et conscient.

Les chercheurs n'étant pas d'accord non plus vous imaginez les difficultés. Au séminaire sur la dysplasie organisé au Danemark, le Pr Distl contredit la thèse selon laquelle des facteurs multiples pourraient occasionner une dysplasie. Selon le professeur, 90 à 95 % des affections seraient génétiques contre 5 à 10 % liés à l'environnement.

L'éleveur sérieux et responsable aura supprimé (= ne fera pas reproduire) les sujets atteints de son élevage. Les chiens sont dépistés par un protocole radiographique précis après 12 mois, côté de A à E pour une absence de dysplasie à une dysplasie sévère. De nouvelles techniques de dépistage sont à l'étude, la possibilité de dépister le chiot plus tôt par l'indice de distraction c'est à dire radiographié sous anesthésie car la position demandée est dite de contrainte mais aussi par un moyen de dépistage génétique afin de rechercher la dysplasie des reproducteurs par leurs génotypes.

Bien que le problème des porteurs sains soit posé pour l'instant, d'où une certaine complexité pour l'éleveur, je privilégierais toute ma vie un éleveur qui reproduit des AA et qui vous informe du degré d'atteinte de ses géniteurs avant l'achat du chiot.

Le propriétaire a aussi sa part de responsabilité en veillant aux points évoqués ci-dessus, et en faisant preuve de bon sens. Il sera vigilant sur la croissance de son chiot en faisant des visites régulières chez son vétérinaire et en donnant une nourriture de qualité sans aucun apport de compléments alimentaires ou autres (sauf avis médical bien entendu).

COUT

Un labrador coûte... Hé oui ! Il faut en parler aussi. Donc, un labrador LOF (livre des origines français ou pedigree provisoire), c'est à dire, un chien de race, coûte entre 1000 et 1500 euros, vacciné et tatoué (ou transpondé). Vous ajoutez à cela les vaccins (les rappels) et le vermifuge soit environ 80 euros. Comptez environ 60 euros par mois pour une alimentation digne de ce nom. N'oubliez pas les visites chez le vétérinaire si votre chien est malade, les possibles interventions chirurgicales, quelques friandises, une panière, une cage de transport, des jouets, laisse, collier, gamelle...

Un labrador ce n'est pas un cadeau d'anniversaire ou de noël, encore moins un cadeau surprise, c'est un être vivant et sensible qui doit engager une grande responsabilité de la part du futur propriétaire . En contre partie, la joie, le bonheur et tout ce qu'il vous donnera ce n'est pas chiffrable sinon je suis multimillionnaire !

Quand vous aurez trouvé le plus beau chiot du monde, celui de vos rêves, votre éleveur vous aura remis les documents suivants que vous veillerez à bien conserver (faites des photocopies) :

•l'attestation de vente ou contrat de vente
•la carte de tatouage ou d'identification électronique
•le certificat de naissance ou il doit être fait mention sur l'attestation de vente qu'il vous sera remis dès son renvoi par la SCC
•le carnet de santé.

CHIOT ET PROPRETE

Par pitié ! On fait bien des histoires pour pas grand chose. En allant le chercher vous lui aurez apporté un petit jouet et un linge pour qu'il dorme. En arrivant laissez-le (sous surveillance) dans le jardin pour faire ses besoins, il sera d'ailleurs chaleureusement récompensé, ensuite laissez-le aller dans la maison, bref, qu'il fasse le tour du propriétaire quoi !

Donnez-lui à boire, là où seront installées ses gamelles et refaites un petit tour de jardin.

Montrez-lui sa couche, je suggère une cage de transport pour les premières nuits ou mieux un parc à chiot. Il peut faire un petit dodo tranquille s'il est fatigué par exemple ou si vous avez des choses à faire dans la maison sans pouvoir le surveiller.

Soyez très démonstratif pendant les premiers temps quand le chiot fait ses besoins dehors.

Observez bien votre chiot, s'il trépigne, renifle le sol SOR...TEZ-LE !

Si vous n'avez pas repéré et que le mal est fait ne vous transformez pas en bête féroce ! Restez calme, sortez-le, laissez-le dehors pendant que vous ramassez tout en ayant un oeil sur lui bien entendu. Ne lui trempez pas la truffe dedans ! C'est dégueu, stupide et totalement inadapté ! Laissez-lui un peu de temps ! Cela ne viendrez à l'idée de personne de tremper la tête d'un nourrisson dans sa couche pour qu'il comprenne plus vite 

Si vous l'avez pris en flag, GE...NIAL ! Dites "non", ne vous énervez pas, attrapez-le et sortez-le pour qu'il finisse, ça aura pu lui couper l'envie, ça refroidi de se faire attraper au vol, surtout ne rentrez pas tant qu'il n'y a pas eu un petit quelque chose que vous aurez félicité chaleureusement.

Jouez avec lui et sortez-le. Le chiot élimine après les jeux, les siestes et les repas. Hé ! Hé ! C'est bon à savoir, n'est-ce pas ?

EXPOSITION

Vous pouvez faire confirmer votre labrador NON L.O.F mais je ne connais pas le protocole et à vrai dire je ne comprends pas pourquoi vous le feriez puisque vous avez fait le choix d'acheter ce chien sans papier ?! Mais bon... Comme il y a des Juges et des procédures pour vous permettre cette aberration... Avec le nombre de naissance annuelle c'est un comble de ne pas avoir trouvé labrador L.O.F à son pied...

Votre chien étant inscrit au L.O.F. vous pourrez le faire confirmer dans une exposition canine proche de chez vous, ou à une séance de confirmation, l'inscription se fait un bon mois avant. Une confirmation c'est la séance pendant laquelle vous et votre chien vous trouvez sur un ring, votre chien est scruté dans les moindres détails par un juge qui confirme ou non que votre chien a le standard type du labrador. Le standard vous l'avez compris correspond à un texte qui définit les caractéristiques d'une race y compris son caractère. Les dents, les oreilles, les yeux, les testicules, tout est palpé. Apprendre à votre chien à se faire manipuler gentiment est donc indispensable. L'âge minimum de confirmation varie selon les races pour les labradors c'est 15 mois. Ils peuvent fort bien être présentés plus tard ! Ne présentez votre chien à la confirmation qu'en excellente condition et parfaitement soigné. Achetez une laisse de présentation de la couleur de votre chien, vous pourrez très probablement l'acheter sur place mais à un prix qui vous fera regretter de ne pas avoir été prévoyant.

Les vidéos ont été trouvées sur Youtube. Si vous vous reconnaissez ou si les films sont vos œuvres et que vous ne souhaitez pas être diffusé sur mon site, faite-le moi savoir par e-mail et je me ferai un devoir de retirer la ou les vidéos.

Observez ! C'est exactement ce qu'il faudra faire, euh, bonne chance !
Les labs sont avec leur maître sur le ring placés par ordre de passage (dossard).
A la demande du Juge chacun présente son labrador en cercle puis en aller/retour, chien au trot !



Et voilà ! Un clown en puissance... Labrador what else ?


Remplissez soigneusement ce formulaire d'examen sans oublier de le signer et apportez-le le jour J. Le carnet de santé est également à apporter ainsi que tout le nécessaire pour le bien être de votre chien 


N'oubliez pas le CERTIFICAT DE NAISSANCE original (LOF), faites une copie pour la maison +

la CARTE D’IDENTIFICATION

Lorsque l'expert a émis un avis d'aptitude à la confirmation du chien, transmettre à la Société Centrale Canine :
- le formulaire d'examen
- l’original du CERTIFICAT DE NAISSANCE (LOF)
- le chèque qui correspond aux droits d’inscription

Le PEDIGREE de votre chien vous sera adressé, par courrier simple, dans un délai moyen de 6 semaines à compter de la réception par la Société Centrale Canine des éléments mentionnés ci-dessus. Dans le cas d’une inscription au titre de l'importation, il vous sera retourné par courrier recommandé selon les mêmes conditions.


Le juge a un oeil d'expert, votre chien est le best un show de votre coeur cependant si vous admettez que vous n'êtes pas parfait votre chien ne l'est pas non plus. Les jugements ne sont pas des attaques personnelles et il existe de nombreux points de non confirmation pour un labrador :

Type
manque de type
manque de stop
museau effilé
taille en dehors des limites
chien trop léger (DOMMAGE IL N'Y A PAS TROP LOURD !!! Certains chiens d'expo sont Obèèèèèèèèèèèèèèses)
reins trop longs
fouet trop court, trop long, trop mince ou incurvé sur le dos
défaut de construction du style mauvais dessus
Yeux trop clairs

Robe
Blanc en tête ou aux pieds
manque de sous-poils
ladre exagéré à la truffe tout comme aux paupières et autour des organes génitaux

Anomalies
Prognathisme supérieur ou inférieur
manque de plus de 2 PM sur la même mâchoire
entropion, ectropion
monorchidie, cryptorchidie

Caractère
agressif
exagérément peureux

La vie en expo :

Pour faire des expositions canines il faut que votre chien est un pedigree. Pour cela il aura satisfait aux exigences de la confirmation et vous aurez envoyé le L.O.F. signé par le juge confirmateur ainsi que tous les papiers comme expliqué ci-dessus, à la SCC dans l'attente du pedigree. Vous pourrez alors vous inscrire à toutes les expositions organisées par la SCC et la FCI. Ces expositions sont réservées aux chiens ayant un certificat de naissance bien entendu. En gros on distingue :

•les expositions nationales qui attribuent les CACS (Certificat d'Aptitude et de Conformité au Standard),
•les expositions internationales qui attribuent des CACS et des CACIB (Certificat d'Aptitude et au Championnat International de Beauté).
Je fais une petite aparté sur les réserves RCACS et RCACIB ; si le chien qui a obtenu le CACS ou le CACIB ne l'utilise pas pour l'homologation de son titre de champion, il peut céder son CACS ou son CACIB à celui qui a eu la réserve.
•il y a également des expositions organisées par les clubs de race, régionales ou nationales d'élevage où vous pouvez faire votre confirmation et vos présentations aussi. Le chien pourra être qualifié par le club de race qui gère et organise la grille de cotations qui sert à sélectionner les sujets qui se distinguent en beauté comme au travail. Certaines épreuves sont obligatoires. Il y a le TAN (Test d'Aptitudes Naturelles) évidemment différent d'une race à une autre, les sélectif A et B, les épreuves de fields... Certains examens cliniques suivant un protocole précis sont également nécessaires, radiographies de dépistage de la dysplasie des hanches et des coudes, dépistage pathologique de l'atrophie de la rétine.

Il y a plusieurs classes répertoriées suivant l'âge et le sexe des chiens. Mâles et femelles ne sont pas mélangés. Hé ! Hé !

CLASSE INTERMEDIARE : Pour les chiens ayant atteint l’âge minimum de 15 mois compté la veille de l’exposition. Cette classe donne droit à l’attribution du CACS ou du CACIB en concurrence avec la classe Travail et Ouverte (et champion pour le CACIB).

CLASSE OUVERTE : Pour les chiens ayant atteint l’âge minimum de 15 mois en exposition internationale, (12 mois en exposition nationale pour les canines n'ayant pas encore adopté le nouveau règlement) compté la veille de l’exposition. Cette classe donne droit à l’attribution du CACS ou du CACIB en concurrence avec la classe Travail et Intermédiaire (et champion pour le CACIB).

CLASSE TRAVAIL : Pour les chiens ayant atteint l’âge minimum de 15 mois en exposition internationale, ( 12 mois en exposition nationale pour les canines n'ayant pas encore adopté le nouveau règlement) compté la veille de l’exposition (conditions au dos de la feuille d’engagement) et titulaires de l’attestation permettant l’engagement en classe travail délivrée par la SCC. La récompense doit être obtenue avant la date de clôture de l’exposition. Cette classe donne droit à l’attribution du CACS ou du CACIB en concurrence avec la classe Ouverte et Intermédiaire (et champion pour le CACIB).

CLASSE CHAMPION : Réservée exclusivement aux chiens déclarés Champions Nationaux des pays membres de la F.C.I. et Champions Internationaux de la F.C.I. (joindre la copie des titres), âgés de 15 mois compté la veille de l’exposition. Cette classe ne donne droit à l’attribution du CACIB en concurrence avec les classes Intermédiaire, Ouverte et Travail. Le titre de Champion doit être homologué au plus tard à la date fixée pour la clôture des engagements de la manifestation.

CLASSE JEUNE : Pour les chiens âgés de 9 à 18 mois compté la veille de l’exposition. (ou 12-18 mois pour les canines n'ayant pas encore adopté le nouveau règlement) Cette classe donne droit à l’attribution du qualificatif Excellent et non au CACS et au CACIB.

CLASSE DEBUTANT : pour les canines n'ayant pas encore adopté le nouveau règlement) Pour les chiens âgés de 9 à 12 mois. Cette classe ne donne pas droit à l’attribution d’un qualificatif, le juge formule simplement une appréciation sur le chien (par ordre décroissant : Très Prometteur, Prometteur, Assez Prometteur). Elle ne donne pas lieu à un classement.

CLASSE VETERAN : Pour les chiens de 8 ans et plus. Cette classe ne donne pas droit à l’attribution du CACS. Les chiens peuvent obtenir les qualificatifs Excellent, Très Bon, Bon, Assez Bon, Insuffisant et les 4 premiers sont classés s’ils ont obtenu le qualificatif nécessaire.

CLASSE PUPPY : Pour les chiens âgés de 6 à 9 mois. Cette classe ne donne pas droit à l’attribution d’un qualificatif, le juge formule simplement une appréciation sur le chien (par ordre décroissant : Très Prometteur, Prometteur, Assez Prometteur). Elle ne donne pas lieu à un classement.

CLASSE NE CONCOURANT PAS (ou hors concours) : Pour les chiens titulaires d'un Certificat de Naissance ou inscrits à un Livre d'Origines reconnu par la FCI, et qui ne participent pas à l'exposition. Le carnet de santé de ce chien doit être en règle. Ces chiens figurent au catalogue mais ne sont pas examinés par le juge.

N'oubliez pas que pour l'exposition il vous faut :
•votre feuille d'engagement
•votre carte de tatouage ou d'identification électronique
•votre carnet de santé avec le certificat de vaccination antirabique à jour
•une laisse de présentation de la couleur de votre chien (c'est plus apprécié)

N'oubliez pas que pour les concours de travail il vous faut :
•votre feuille d'engagement
•votre carte de tatouage ou d'identification électronique
•votre carnet de santé avec le certificat de vaccination antirabique à jour
•votre carnet de travail
•votre licence
•tout autre document demandé par les organisateurs
•une laisse au standard du concours

Et dans toutes les circonstances, prévoir à boire pour votre chien et des sacs pour ramasser ses crottes. Ahhhhhh ! Civisme, quand tu nous tiens ! J'adore les labradors mais je déteste marcher dans les crottes que certains propriétaires laissent comme des trophées ! Si je les tenais j'leur sdfjksdjfdljkqslfsdjqfjsdd (autocensure) !

Il y a très souvent un contrôle vétérinaire avant une manifestation canine.

Une fois que vous avez repéré votre hall d'exposition et votre ring, mettez votre brassard correctement, de telle sorte que le juge et son secrétaire puissent bien lire votre numéro d'exposant.

Vous aurez bien détendu votre chien.

Vous avez le droit en expo (à discrétion) de donner de la nourriture à votre chien sur le ring ce qui est totalement interdit pendant un concours de travail.

Habituellement, le juge fait rentrer la classe en faisant placer tous les chiens en cercle autour de lui. A ce moment précis votre chien est déjà observé , il doit être calme, en position debout et à votre gauche. Ensuite, vous tournerez dans le sens inverse des aiguilles d'une montre tous ensemble par ordre de numéro puis céderez la place au premier et ainsi de suite jusqu'à votre tour.

Ca y est ! C'est à vous !

Essayez d'être décontracté pour vous et surtout pour votre chien.

Chaque fois que vous revenez au juge ou que vous vous trouvez face à lui, vous devez bien présenter votre chien de profil en position debout, c'est ce que l'on appelle le statique.

Le juge peut vous demander de faire un aller/retour c'est à dire que vous devez marcher en ligne droite jusqu'au bout du ring (l'arrière-main du chien est observé) et faire un ½ tour toujours en ligne droite (là, c'est l'avant-main qui est jugée). Le juge peut également vous demander une marche en cercle ou en triangle afin d'observer tous les mouvements. Prenez bien tout l'espace du ring et essayer de marcher le plus droit possible. Attention l'allure du chien doit être le trot.

Les qualificatifs dixit le catalogue du championnat de France 2007 :
EXCELLENT = qualificatif attribué au chien se rapprochant de très près du standard idéal de la race, présenté en parfaite condition, réalisant un ensemble harmonieux et présentant un tempérament équilibré, ayant "de la classe" et une brillante allure. La supériorité de ses qualités vis-à-vis de la race permettra d'ignorer quelques petites imperfections mais il possède les caractéristiques typiques de son sexe.
TRES BON = qualificatif attribué au chien parfaitement typé, équilibré dans ses proportions, en bonne condition physique. Il lui sera toléré quelques défauts véniels, mais non morphologiques. Ce qualificatif ne peut récompenser qu'un chien de qualité.
BON = qualificatif attribué au chien possédant les caractéristiques de la race mais accusant des défauts, à conditions que ceux-ci ne soient pas rédhibitoires.
ASSEZ BON = Qualificatif attribué à un chien suffisamment typé, sans qualités notoires ou pas en condition physique.
INSUFFISANT = Qualificatif pour un chien ne remplissant pas les critères de confirmation.

L'attribution des récompenses n'est pas systématique. Vous pouvez également être 1er de votre classe et ne pas obtenir le CACS. Sachez aussi, que le CACS n'est attribué qu'aux classes intermédiaires, ouvertes et travail, les trois classes étant réunies pour être en compétition. La validité du CACS doit être faite par la SCC et le CACIB par la FCI.

Je ne suis pas partisane des pro-beauté ni des pro-travail, je suis POUR LE LABRADOR. Il faut reconnaître qu'un fossé sépare quand même ces deux mondes. Je déteste le discours selon lequel un chien de travail ne doit pas avoir une seule traçabilité de beauté sur au moins cinq générations. Je ne supporte pas non plus les "guéguerres" puériles car la beauté fait vivre le travail qui coûte relativement cher et le travail est absolument indispensable car le labrador est avant tout un chien de chasse. Cependant vous avez aujourd'hui de telles différences notoires entre labradors de travail et de beauté que c'est une absolue hérésie puisqu'il existe un standard ! J'ai un peu de mal à comprendre d'ailleurs et l'on m'a souvent répondu, que si certains juges priment des petits boudins alors certains éleveurs feront des petits boudins pour être primés. Pourquoi ? Si l'on se prétend éleveur, "on fait" du labrador, point barre ! On ne suit pas la mode sinon à quand le labrador à poids avec la queue en tire bouchon ?

En ce qui concerne les jugements, je pense sincèrement que le labrador devrait être jugé comme le chien de travail qu'il est !

Mes impressions sur les expos sont plutôt mitigées. Je trouve que c'est compét, compét ! Il n'y a pas de convivialité, l'ambiance est un peu froide. Je dirai même qu'il y a PARFOIS un mauvais esprit qu'il n'y a pas en travail. Des croquettes laissées sur le sol, le mâle de derrière qui n'arrête pas d'irriter le vôtre en collant sa truffe dans son c-l (censure), l'idiot du village qui attend son tour avec son chien mais qui se met bien dans le passage de votre présentation pour vous faire kfqjfkjkfjkkiodfkq (autocensure)... Pas plus tard que le week-end dernier une petite éleveuse a échappé son chien du ring, il s'est jeté littéralement en grognant sur le mien qui se trouvait avec moi vers la sortie. Mon chien a répondu à cette agression et j'ai maîtrisé le duo, la juge se retourne à ce moment là. Le père dispute sa fille d'une vingtaine d'années et elle lui répond que c'est ma faute en me montrant du doigt. Qu'à pensé la juge ? Probablement que mon chien était fautif ! Et je vous en passe de la mesquinerie, de la connerie humaine, quoi ! Les gens qui travaillent avec leur chien apprécient EN GENERAL le travail présenté et viennent discuter avec vous assez facilement.

Je me demande pourquoi personne n'a pensé à créer des classes pour les professionnels et des classes pour les particuliers. D'abord cela ouvrirait les portes des expos au plus grand nombre et permettrait aux gens d'avoir une petite chance. Nous sommes tous d'accord sur le fait que les chiens d'éleveurs, dans l'absolu, sont mieux présentés et préparés que les chiens du commun des mortels. Normal ! C'est leur travail ! Cependant, quel dommage de laisser filer de bons et beaux "éléments" à cause d'une mauvaise présentation. La priorité ne devrait-elle pas être le chien, non ?

Vous voulez un VRAI Labrador, faites l'effort d'aller voir de VRAIS éleveurs ! Franchement je suis déçue de voir des labradors aux troubles comportementaux gravissimes, de voir des labradors qui ont des têtes de Rottweillers ou des têtes de Flat, du poils ras sans sous poils, des stops de molosses ou des museaux en sifflet, des yeux clairs, des petits gabarits que j'appelle Vateck croisement entre la vache et le Teckel ce qui donne un corps énorme sur des pattes courtes...

TRAVAIL

Attention, seuls les fields et le pistage vous ouvrent les portes de la classe travail en expo !

Le field trial est une discipline comprenant des épreuves réservées aux chiens d'arrêt continentaux et des épreuves réservées aux chiens d'arrêt britanniques (spaniels, retrievers...) de races pures. Le Field Trial se distingue en Fields d'été, Fields de printemps et Fields d'automne. En fonction des saisons différentes aptitudes du chien sont évaluées (marking, réaction au coup de feu...), les qualités intrinsèques du chiens sont également évaluées (plaisir du rapport et amour de l'eau).

Cette vidéo a été trouvée sur Youtube, c'est un exemple FIELD NOVICE. Si vous vous reconnaissez ou si le film est votre œuvre et que vous ne souhaitez pas être diffusé sur mon site, faites-le moi savoir par e-mail et je me ferai un devoir de retirer la vidéo. Je pense toujours que les fields sont réservés en France à certains privilégiés, dommage.

Vous pouvez également pratiquer les disciplines CUN ou CNEAC. Il y a une large palette de sports qui vous est proposée dans les clubs où vous serez très bien accueillis.

De toutes les façons le plus beau labrador du monde, c'est le mien. Signé : La plus modeste des mères adoptives  

CONSEILS

1/ L'achat d'un animal doit être un acte réfléchi, vous devez être paré à toutes les éventualités y compris les plus cauchemardesques. Votre mode de vie vous permet-il d'avoir un chien ? Pourrez-vous être disponible tous les jours pour jouer avec lui et le sortir ? Aurez-vous la patience de le sortir à 2 h 00 du matin s'il est malade ? Pas de problème particulier pour ramasser urines, selles et vomis ? Etes-vous fiable et rigoureux pour donner un équilibre à votre animal ? Allez-vous apprendre le respect de l'animal à vos enfants ? Etes-vous prêt au sacrifice de votre dernière paire de chaussures à 250 euros ou de votre tapis Persan ? Financièrement parlant, pourrez-vous assumer un chien tous les jours, lui offrir une nourriture de qualité et des surcoûts parfois exorbitants en cas de maladies, d'accidents, de frais chirurgicaux etc ?

2/ Choisir un éleveur qui s'occupe exclusivement de labradors, en effet, on ne s'improvise pas éleveur ou spécialiste en labradors. Voilà, réfléchissez, votez et éliminez le maillon faible !

3/ Prendre rendez-vous avec l'éleveur de vos rêves. Chercher sur le site de la SCC, acheter des magazines de race chez votre marchand de journaux et ne vous contentez pas de votre département. Sachez que les éleveurs ne sont pas à votre disposition parce qu'ils vendent un animal. La théorie selon laquelle on arrive sans prévenir pour voir l'état de l'élevage est utopique, si l'élevage n'est pas entretenu de toute façon cela se verra même si l'éleveur fait un nettoyage de printemps avant votre arrivée. Les éleveurs travaillent 24h/24h et 7j/7j. Il faut sortir les chiens, les nourrir, prodiguer des soins, nettoyer les boxes, surveiller les nouveaux-nés et les chiots, les mamans, faire les expos... Et en dehors de leurs chiens ils vivent aussi !
Prenez le temps de la réflexion. Choisissez bien votre éleveur.
Ne vous laissez pas influencer sur place par le choix d'un chiot.
Observez en plus de la propreté des lieux, les adultes et les jeunes de l'élevage. Demandez à visiter la nursery (peut-être que l'on ne vous y fera pas pénétrer pour un soucis très compréhensible de transmission de maladies mais l'on peut vous la montrer à travers une fenêtre).
Demandez à voir les parents et assurez-vous qu'ils ne souffrent pas de problèmes apparents, boiterie, aspect du poil autre que la mue bien sûr, problème de peau, chiens peureux...
Regardez le palmarès de l'élevage, de bons résultats en beauté comme en travail prouvent déjà un certain sérieux.

4/ Ne perdez pas de vu qu'un fils ou une fille de champion ne deviendra pas forcément un champion. Même s'il a son caractère et toutes les qualités, votre chien est le reflet de son propriétaire et de l'éducation qu'il a reçue, peu importe sa race.

5/ Choisissez bien votre vétérinaire, prenez le temps de la réflexion pour être en confiance car il sera présent tout au long de la vie de votre animal. Et pourquoi ne pas prendre rendez-vous sans chien pour lui poser toutes vos questions et lui demander de bonnes adresses ?

6/ Ce n'est pas parce que le labrador adore les enfants qu'il ne faut pas être vigilant ! Un chien est un chien ! Aussi fidèle et plein de douceur soit-il, il a aussi ses limites ! Si des enfants étaient pendus à votre coup toute une journée à hurler dans vos oreilles, s'il fallait que vous vous cachiez dans un trou de souris pour dormir en paix, si on vous grimpait dessus, tirait les cheveux et j'en passe, alors que feriez-vous ? 

7/ Pour mener à bien son éducation inscrivez-le dans un club canin aux méthodes modernes et adaptées.

Heureuse vie à vous et vos pattounes ...